Il y a 35 saisons, en octobre 1976, mon père m’offrait mon deuxième numéro de Miroir du cyclisme. Au sommaire, « Le réveil des Français », les victoires de Roger de Vlaeminck au Tour de Lombardie et de Felice Gimondi à Paris-Bruxelles,  la suprématie de Freddy Maertens lors du GP de Nations et le succès de Jean-Luc Vandenbroucke à L’Etoile des Espoirs. Le tout jeune Belge portait alors les couleurs mythiques de l’équipe Peugeot-Esso. Un maillot que j’ai aussi porté dans ces années là, alors que je roulais sur un superbe Merckx demi-course à la déco Molteni. Je n’ai malheureusement jamais retrouvé aucune photo dans les archives familiales. Alors voici celle de Vandenbroucke…

1976vandenbroucke